octobre 06, 2022
11 11 11 AM
Faire une augmentation mammaire en été
Quels implants mammaires choisir ?
Allaitement après une augmentation mammaire
Sport après augmentation mammaire
Augmentation mammaire à 60 ans
Augmentation mammaire à 50 ans
Fox eyes Genève, avoir un magnifique regard
Texas face contouring
Gummy smiles, traitement et solutions
Lipofilling des seins Genève
Latest Post
Faire une augmentation mammaire en été Quels implants mammaires choisir ? Allaitement après une augmentation mammaire Sport après augmentation mammaire Augmentation mammaire à 60 ans Augmentation mammaire à 50 ans Fox eyes Genève, avoir un magnifique regard Texas face contouring Gummy smiles, traitement et solutions Lipofilling des seins Genève

Lifting des seins Genève

Le Lifting des seins n’est pas une augmentation mammaire ! L’opération est en effet un peu différente. La mastopexie ou lifting des seins est une chirurgie qui vise à « remonter » le sein, lorsqu’il est « affaissé », soit à la suite d’une grossesse, soit à la suite d’une perte de poids. Dans certains cas, elle peut également augmenter le volume en même temps que le lifting des seins.

Quand faire un lifting des seins ?

Toute femme dont le sein est flasque (« vide ») et ptotique (« tombé ») est une candidate à une mastopexie. Dans certains cas, le sein est tellement « vide » qu’il devra être augmenté en même temps (on parle alors de mastopexie d’augmentation). L’augmentation du volume peut donc se faire au moyen d’un implant mammaire ou de la graisse de votre propre corps, qui peut être prélevée au niveau de l’abdomen, des cuisses ou des fesses.

Comment se déroule un lifting des seins ?

La mastopexie est une chirurgie ambulatoire réalisée sous anesthésie générale (les patients peuvent sortir le lendemain de l’intervention). De cette manière, le lifting des seins est réalisé en retirant la peau du sein qui est en excès, de sorte que la peau qui reste est adéquate au volume du sein existant. Dans les cas où le volume du sein est très réduit, il peut être nécessaire de procéder à une mastopexie d’augmentation en plaçant un implant mammaire, puis en ajustant la peau au volume du sein obtenu. Comme toutes les interventions chirurgicales, une mastopexie ne peut être réalisée sans cicatrices. Par conséquent, dans le cas d’une mastopexie, les cicatrices peuvent varier en fonction de la quantité de peau qui doit être retirée.

LES CICATRICES ET LES DIFFÉRENTS CAS

Dans les cas les plus légers, la cicatrice qui en résulte n’est qu’autour de l’aréole (elle est cachée par la transition entre la peau foncée de l’aréole et la peau plus claire du sein). Dans les cas intermédiaires, il est nécessaire de prolonger la cicatrice autour de l’aréole vers le bas. En revanche, dans les cas plus graves, il sera nécessaire de faire une cicatrice autour de l’aréole, une dans le pli inframammaire (elle est cachée sous le sein) et une petite cicatrice verticale, qui rejoint les deux cicatrices précédentes. En général, les cicatrices sont moins visibles entre 4 et 6 mois après l’intervention et les femmes disent généralement que cela en valait la peine, malgré les cicatrices. Votre chirurgien plasticien sera certainement en mesure de vous expliquer les meilleures techniques pour rendre la cicatrice aussi invisible que possible.

QUELS SONT LES EFFETS INDÉSIRABLES ?

En fait, les effets indésirables les plus fréquents sont transitoires (temporaires) et disparaissent spontanément. Les plus fréquents sont les ecchymoses (bleus) et les œdèmes ( » gonflements « ). Ils disparaissent souvent en 2 à 3 semaines.

Un autre effet indésirable est l’asymétrie, résultant d’une différence de volume ou de position du mamelon. Cette différence peut résulter d’une asymétrie existant avant l’intervention et passée inaperçue par la femme, c’est pourquoi un examen objectif approfondi est fondamental avant l’intervention.

La plupart des techniques permettent de conserver la capacité d’allaiter, bien qu’il y ait souvent une altération transitoire de la sensibilité du mamelon.

Les cicatrices sont un effet indésirable de la mastopexie, mais la plupart des femmes qui souhaitent subir cette intervention préfèrent avoir des cicatrices sur une poitrine proportionnelle à leur corps, plutôt que de vivre avec des seins « vides » et « tombants », qui affectent leur estime de soi et leurs relations personnelles et sociales.

En outre, les cicatrices deviennent moins évidentes avec le temps. Votre chirurgien plasticien vous conseillera sur la meilleure façon de traiter vos cicatrices.

QUEL EST LE RÉSULTAT ATTENDU D’UNE MASTOPEXIE ?

La mastopexie a pour objectif de « remonter » le sein dans une position anatomiquement adéquate et d’augmenter éventuellement la taille du sein, de sorte qu’il soit proportionnel au corps de la femme et qu’elle se sente à l’aise avec son image.

QUELS SONT LES SOINS POSTOPÉRATOIRES ?

Normalement, la femme sort de l’hôpital le lendemain de l’intervention et peut se rétablir dans le confort de son domicile. Dans certains cas, le patient peut sortir de l’hôpital le jour même de l’intervention.

Il est conseillé d’utiliser un soutien-gorge post-chirurgical, sans cerceaux métalliques, pendant une période de 1 à 2 mois et également d’éviter les mouvements très amples des bras pendant les premiers jours.

Dans les cas de mastopexie d’augmentation, il est également conseillé d’effectuer un drainage lymphatique manuel pour accélérer la récupération, améliorer le confort et réduire l’œdème associé à la chirurgie.

QUAND POUVEZ-VOUS REPRENDRE VOTRE ACTIVITÉ/ROUTINE QUOTIDIENNE APRÈS UNE MASTOPEXIE ?

La récupération après une mastopexie est très variable d’une femme à l’autre, ce qui est une question très personnelle.

Dans la plupart des cas, après 1 ou 2 semaines, la femme est apte à toute activité, bien qu’il soit conseillé de respecter un intervalle plus long (1 à 2 mois) avant de recommencer un exercice physique plus intense.

En cas de mastopexie d’augmentation, la femme sera apte à toute activité après 2 ou 3 semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.